1/4

LE PROJET ASSOCIATIF

Notre vision: « l'avenir à la campagne »

Tandis que les jeunes urbains sont poussés à rester vivre et travailler en ville, les jeunes des campagnes sont poussés à aller chercher en ville ce qu’ils ne trouveraient pas à la campagne : études, emplois, loisirs, offre culturelle dense, cercle de sociabilité élargis et variés. En témoigne la désertification de la majeure partie des zones rurales en France. Celle-ci se caractérise par un déclin démographique marqué par le vieillissement de sa population. Les jeunes représentent seulement 14% de la population rurale, d’après le rapport « Agenda rural » du gouvernement (2019).

 

La société, les jeunes en première ligne, est pressée par l’urgence écologique. Celle-ci engendre un besoin fort de réinventer nos modes de vie, de consommer, notre rapport au temps, à l’espace, au territoire et plus largement de repenser notre relation avec le vivant. Une transition se dessine progressivement, qui permet de faire société de manière constructive. Pour Polymorphe corp., la campagne est un terrain idéal pour relever ce défi. Elle offre un rapport au temps et à la nature différent de celui de l’espace urbain.

 

La vie rurale nous permet de créer des espaces d’expérimentation vers plus d’autonomie, à la fois sur l’habitat et sur la consommation. Par la proximité immédiate avec des espaces naturels, elle invite à développer un plus grand lien avec le vivant. C’est également un environnement dans lequel subsiste des solidarités fortes entre les habitants etles générations que nous souhaitons faire perdurer. Ces liens permettent la transmission de savoir-faire manuels et artisanaux ainsi que de connaissances précieuses sur notre environnement.

Enclencher un cercle vertueux par la culture

Polymorphe corp. s’est développée comme une manière de répondre à ces enjeux. L’association, par ses actions, peut participer à enclencher un cercle vertueux, un épanouissement territorial.


L’attractivité d’un territoire est protéiforme : on décide de s’y installer, on choisit d’y rester, ou de le quitter. La culture est une réponse transversale : elle influe sur l’économie, les modes de vie, l’éducation, offre des services et crée du lien. Elle attire ponctuellement, donne envie de rester, fait s’installer, et valorise le territoire auprès de ses habitants.


Pour Polymorphe corp. la culture c’est aussi bien la création artistique, la créativité, l’éducation populaire, que le patrimoine naturel, bâti et les savoir-faire.

Par ses activités, Polymorphe corp. crée du lien, des moments qui réunissent, fédèrent et créent des rencontres entre habitants, territoires et générations.
L’association accompagne les projets citoyens, les projets d’installations et participe ainsi à l’attractivité de son territoire, à son épanouissement. Ce sont des activités pour le développement individuel des personnes et le développement social collectif. Cela afin de permettre à chacun de s’épanouir et de trouver une place dans la société.

Le projet associatif

Capture d’écran 2021-06-16 à 12.06.22.pn

Les statuts de l’association

Capture d’écran 2021-06-16 à 15.10.03.pn

Le modèle économique

Capture d’écran 2021-06-16 à 15.17.01.pn

Historique

Après des études communes à Sciences Po Strasbourg, Bony Chatagnon et Léopold Jacquin poursuivent des parcours différents : Bony part en Afrique du Sud et monte le collectif d’artistes N.U.D.E. tandis que Léopold travaille pour la métropole du Grand Lyon au service de la prospective publique et de la participation citoyenne.

En 2017, ils rencontrent deux agricultrices de l’Allier, Isabelle Walderdorff et Valérie Sainrat, qui décident de les accueillir au sein de la ferme-hameau qu’elles dirigent, afin de développer l’association Polymorphe corp.

En 2018 l’association est créée et ses activités s’étoffent rapidement pour répondre davantage aux besoins des habitants des communes de Cérilly et alentours (Pays de Tronçais, Allier), avec l’organisation d’activités culturelles et environnementales à destination de publics variés. Cela avec la volonté d’avoir une action structurante et valorisante pour son territoire avec un mode d’action partenarial. En 2019, Polymorphe corp. se dote d’un nouveau système de gouvernance avec une direction collégiale composée de 10 bénévoles aux compétences complémentaires. En 2020, l’association crée deux emplois salariés temps plein en CDI, en 2021, elle accueille deux premiers volontaires en service civique.

Capture d’écran 2021-06-15 à 16.22.36.pn

HIVER 2017 : rénovation du futur siège social à la ferme du Rutin


JUIN 2018 : premières résidences artistiques


JUILLET 2018 : fête de lancement


AVRIL 2019 : premiers ateliers créatifs avec les habitants


JUILLET 2019 : premier Silure festival


NOVEMBRE 2019 : nouvelle gouvernance

JUIN 2020 : Création de deux emplois salariés

SEPTEMBRE 2020 : lancement de la revue polymorphes
 

Nos principes d'action

IMG_0464.JPG

Une logique collaborative qui s’adapte au tissu économique, associatif et institutionnel existant

Notre action repose sur un diagnostic territorial mené en lien avec la Communauté de Communes du Pays de Tronçais et les rencontres sur le terrain avec les acteurs locaux. Nous nous inscrivons toujours dans une logique de complémentarité avec les actions déjà menées et en fonction des besoins de nos partenaires.

Une offre mobile : aller vers les habitants

Pour mettre en place nos activités, notamment les ateliers créatifs et de partage de savoir-faire, nous privilégions la mobilité de nos activités. Celles-ci ne se déroulent pas uniquement au siège social de l’association mais aussi au cœur des villages afin d’aller vers les bénéficiaires. Nous privilégions également la gratuité afin de garantir l’accès à nos activités.

IMG_0660.JPG
IMG_7565.JPG

Prouver par l’exemple qu’un avenir est possible en ruralité pour les jeunes

 

La solidité de notre projet associatif et de son modèle économique constitue un enjeu en soi : prouver aux nouvelles générations qu’un avenir est également possible à la campagne, hors des grandes métropoles françaises et internationales.

Nos rapports d'activité