SOPHIE DELTOMBE

Son parcours

Sophie Deltombe est une artiste peintre, vidéaste et plasticienne. Elle a obtenu son Diplôme Nastional Supérieur d'Expression Plasique des Beaux-Arts de Bordeaux en 2017. Elle vit et travaille à Paris.

Résidence chez Polymorphe corp.

Sophie Deltombe réalisera une série de peintures afin de capturer les instants de la vie à la ferme du Rutin. L’univers de Sophie s’articule généralement autour de mélancolies urbaines, d’instants à priori anodins pourtant évocateurs de notre époque. En 2021, elle peindra la vie quotidienne à la ferme du Rutin et les instants de vie en collectif.

 

« J’aime votre projet, votre manière de le raconter et la quiétude qui s’en dégage. Je souhaiterais faire résidence pour l’archiver, faire mémoire de l’expérience que l’on y fait et de votre manière de repenser nos fonctionnements habituels. La nature me manque et elle manque à mes peintures. »

Sophie Deltombe.

Restitutions

Les 24 et 25 avril, nous organiserons une sortie de résidence à la ferme du Rutin, avec une exposition des toiles de Sophie ainsi que les créations des participants aux deux ateliers qu'elle tiendra. Cette sortie de résidence sera aussi celle de Corenthin Thilloy, autre artiste résident.

Fenêtre de la ferme du Rutin, siège de l'association Polymorphe corp., par Sophie Deltombe

Entretien

Sophie, tu viendras travailler à la ferme du 9 au 28 avril 2021. Peux-tu te présenter ? 

 

Après cinq années aux Beaux-Arts de Bordeaux, j'emménage à Paris en 2017. Je me mets (ou plutôt je me remets) à la peinture que j’avais laissée de côté cinq ans plus tôt. Je retrouve alors les gestes et la quiétude d’autrefois. Je me mets à peindre dans le jardin de mon atelier: je peins des amis, des passants, des rues, des instants que je capture avec mon téléphone.  

 

Concrètement, je pars de photographies, j’en supprime la profondeur et travaille uniquement les aplats de couleurs qui viennent se superposer les uns aux autres en accordant une valeur picturale propre à chacun des éléments du tableau. J’interprète ainsi la réalité, je mets en lumière mon quotidien, j’archive les mélancolies urbaines et je raconte les histoires qui m’entourent.  

 

Peux-tu présenter le projet qui t'amène parmi nous cette année ?  

 

Trois semaines de résidence pour archiver le lieu Polymorphe, faire mémoire de l’expérience que l’on y fait et de la manière dont il repense nos habitudes. Déplacer mon atelier dans la ferme et peindre chaque jour : des moments à l’atelier, les artistes en train de produire, des grandes tablées, des promenades les matins, des discussions dans la nuit, un bout de votre lieu ou une lumière en particulier.  

On ressent dans tes peintures une certaine solitude, qui prend forme dans des espaces urbains, où le virtuel est omniprésent (smartphone, écrans...). Comment expliques-tu ton attirance pour la représentation de ces situations ? Et qu'est-ce qui t'amène à changer aussi radicalement de sujet d'inspiration en venant dans l’Allier ? 

Lors de mes années d’études aux Beaux- Arts, je me suis plongée dans la vidéo et les installations, et ai développé un concept basé sur l’archivage, porté par un besoin énorme de faire mémoire. Les dispositifs de contrôle, le travail, les procédés de fabrication, les modes de consommation, les compulsions et le virtuel étaient alors pour moi autant de « mondes » à explorer. De ces explorations, j’ai développé un rapport particulier à mes objets connectés et même si aujourd’hui je me suis éloignée de ces objets, je continue à vouloir archiver le monde dans lequel je vis. En venant dans l’Allier, je cherche à faire s’évader mes peintures et à retrouver une légèreté et une quiétude dans ma manière de peindre.

Quelles sont tes références artistiques ? Tes sources d'inspiration ?

Les autres ?

Qu'est-ce qui t'a attirée dans notre offre de résidence et dans le projet Polymorphe corp. en particulier ? 

Votre manière de repenser nos fonctionnements habituels, la pluridisciplinarité de votre lieu et les rencontres qui s’y produisent.

Peux-tu nous parler des ateliers que tu vas proposer aux habitants ? Quelle place auront ces ateliers dans la réalisation de ton projet ?  

Lors de ma résidence, je propose deux ateliers :  

 

Le premier, prend comme point de départ les “Songlines”, une immense carte musicale, des récits légendaires qui entremêlent l’histoire, la topographie, la spiritualité, la science, les lois du clan, des conseils de survie et des itinéraires de voyage. L’atelier «  Ecrire son paysage » propose d’emmener les habitants faire une “randonnée d’écriture”. Chaque participant inscrira sur une feuille ou un carnet le paysage tel qu’il le voit et le ressent. De cette randonnée, il restera ensuite autant de manières de vivre le paysage que de participants.  

 

Le second atelier propose à un groupe d’enfants de s’installer dans la nature, assis en cercle, tournés vers un paysage à peindre. Nous assisterons alors ensemble à une peinture en 360° du paysage à l’intérieur duquel nous nous trouvons. 

 

Ces ateliers viendront prolonger ma volonté d’archiver le lieu et l’expérience que je ferai de Polymorphe. Les pièces qui sortiront de ces ateliers seront exposées au même titre que les peintures que je réaliserai lors de ma résidence.

Quel lien entretiens-tu avec la ruralité ? Quelle place la campagne occupe dans ta vie ?

J’ai grandi à La Rochelle ou j’occupais mon temps libre entre cours de peinture et promenade sur le front de mer. Aujourd’hui, la nature manque à mes peintures. Plus que la recherche d’un coin de verdure, le projet Polymorphe corp. m’inspire et j’aimerais le capturer dans mes tableaux. 

Pour finir, peux-tu nous parler de ton projet "l'Annexe" ?  

En parallèle de ma pratique d’atelier, je co-dirige depuis trois ans avec Laurie Mortreuil, un espace d’art indépendant : L’Annexe. Nous organisons des expositions, des performances, des discussions et des projections de films d’artistes. Ce lieu est l’endroit où je passe tout mon temps puisqu’il est à la fois mon atelier et mon espace d’art.  

 

www.lannexe.hotglue.me

Le mot de Bony

Les peintures de Sophie nous ont touchées, autant par sa technique aux lignes épurées, ses aplats de couleurs qui annulent la profondeur des images, que par la question qu'elles portent avec une élégante mélancolie : où allons-nous, en tant que société ? Quels échanges, quels liens nous restent-ils ? Jusqu'ici Sophie Deltombe a peint des univers urbains et leurs récentes transformations. Entre masques chirurgicaux et écrans de smartphones, le lien social et le divertissement, s'ils existent encore, semblent s'être transformées en aventures solitaires.

Nous nous sommes demandé quelle serait alors la traduction de notre vie collective à la ferme-hameau dans ses œuvres picturales. Une artiste venue peindre sa résidence, sa vie ici, ses rencontres. Nous avons aimé cette envie de devenir témoin discret d’un moment et d’en extraire un témoignage sensible dans un univers à priori très différents de ses œuvres passées.

 

Au programme

Sophie Deltombe est passionnée de forêt, aussi, pendant sa résidence, nous irons découvrir la forêt de Tronçais limitrophe lors d'une excursion ouverte au public, dimanche 17 avril.  

 

Elle participera aux deux activités organisées dans le cadre de la résidence simultanée de l’artiste Corenthin Thilloy (présent du 2 au 25 avril), avec des artisans locaux avec la visite d’une meunerie locale, chez Monika et Ulrich Fehlman, le 10 avril et lors d’un stage de fabrication de pain avec Pierre-Yves Goussard, le 18 avril.  

 

Enfin, son travail sera exposé, avec celui de Corenthin Thilloy, lors d'un vernissage de leurs oeuvres à la ferme du Rutin les 24 et 25 avril.

 

Ces temps forts de la résidence permettront aux habitants de découvrir les artistes, leur travail, d'échanger avec eux. Cette résidence sera donc un temps d'échanges, de rencontres et de création, qui profitera autant aux artistes qu'aux habitant.e.s du Bourbonnais.

Nous contacter

Léopold : 06.08.32.65.70 

Bony : 06.83.86.58.08

S'inscrire à la newsletter de Polymorphe corp.

Association loi 1901

  • Facebook
  • Instagram
Capture d’écran 2020-09-14 à 15.26.20.