MEGAN
DOMINESCU

Née en Hollande en 1997 de parents américains et roumains, Megan grandit à Washington D.C aux États-Unis avant de s’installer, à l’âge de 17 ans, à Bucarest, en Roumanie. En 2018, elle sort diplômée du département peinture de l’Académie Nationale des Arts de Bucarest.

Elle se lance alors dans la création de grandes tapisseries mêlant broderie et couture et dont les références sont aussi hétéroclites que ses origines : imprégnée de culture populaire, lorsqu’elle s’inspire directement des prospectus ventant les charmes de travailleuses du sexe qu’elle récupère sous les essuie-glaces de voitures, ou interrogeant la notion du beau dans l’ère industrielle, quand elle brode des structures architecturales soviétiques comme la gigantesque centrale thermonucléaire Borzesti, ou encore, s’attachant à magnifier l’intime, lorsqu’elle met en scène son chien, mort en 2018.

 

Son ton humoristique se traduit par des couleurs flash, des expressions caricaturales. À travers cet effet de surcharge, elle questionne ce qui est important ou dérisoire, ce qui est léger ou grave. Elle voit la broderie comme un media mixte permettant de relier la peinture à la sculpture. La lenteur imposée de ce travail méticuleux est pour elle un processus thérapeutique, comme un long dialogue avec ses oeuvres qui perdurera bien longtemps après leur confection.Par le choix de ses sujets, Megan utilise la tapisserie comme un medium de représentations contemporaines, à la croisée de l’intime et du politique.

Résidence septembre 2020.

Lors de sa résidence à la ferme du Rutin, Megan réalisera, dans un premier temps, un travail de recherche et de collecte d’éléments hétéroclites (textiles et matériaux bruts) trouvés sur le territoire de l’Allier, comme la laine de mouton de la ferme du Rutin, ou des tissus chinés dans les fripes et les brocantes locales. À partir de ces trouvailles, son objectif sur place sera de réaliser une grande tapisserie.

Pendant sa résidence, Polymorphe corp.  organisera un atelier ouvert à tous pour apprendre à filer la laine avec Christian Carlier, artisan fileur de laine du Bourbonnais, et qui permettra à Megan d’apprendre à passer du matériau brut à un matériau utilisable pour son œuvre.

 

Elle animera, en partenariat avec le Fablab Le Mazier, à Bourbon l’Archambault, un atelier de fabrication de masques roumains avec la technique du crochet.

Nous contacter

Léopold : 06.08.32.65.70 

Bony : 06.83.86.58.08

S'inscrire à la newsletter de Polymorphe corp.

Association loi 1901

cabane.png